824 963 visites 13 visiteurs

S.A.L Saint-Priest / S.O Givors ... Résumés et réactions

3 novembre 2014 - 16:46

Le stade Mendès France était bien garni en ce dimanche après midi ensoleillé pour accueillir le derby entre nos deux clubs voisins. Certes, nous étions loin de l'ambiance échauffée des oppositions d'antan, mais n'est-ce pas mieux ainsi ? A l'entrée sur le terrain l'arbitre était lui même étonné des embrassades entre adversaires, ex-coéquipiers de jeunesse ou des saisons précédentes. Mais cette tendre affection n'allait pas nous empêcher d'assister à deux rencontres extrêmement disputées et engagées.

En lever de rideau les réserves s'expliquaient sans concession, nos jeunes Sang et Or moins fringants qu'à l'accoutumée, car privés d'éléments retenus avec la première, subissaient particulièrement dans les phases de conquête. Après avoir résisté, une bonne réaction en fin de match leur permettait de l'emporter avec un score (21 à 7) plus large que le reflet de la partie ne l'aurait laisser supposer. Résultat obtenu grâce au vaillant comportement des avants et à la vista des lignes arrières ainsi qu'à la réalisation de trois pénalités.

L'opposition des équipes fanions allaient donner lieu à un duel engagé et physique où les givordins au paquet d'avants plus denses allaient beaucoup gêner les sanpriods habitués à de longue cavalcades. Rien à voir avec la rencontre face à Saint Étienne et le spectacle offert à cette occasion par les deux équipes. L'entame de match en faveur des locaux ne se concrétisait pas au panneau d'affichage sinon par une pénalité réussie par Clément Royet. Mais dans la foulée Rémy Bouvier permettait à son équipe de revenir au score, et cela, à chaque incursions dans nos cinquante mètres. Alors que les avants ferraillaient ferme le duel entre les deux buteurs continuait, les défenses prenant le pas sur les intentions d'attaque. Nous ressentions un peu de frustration de ne pas voir plus d'initiative de notre part alors que nos arrières en de rares circonstances montraient leur vitesse d'exécution.

Respectons-nous trop les givordins, mais est-ce là une erreur ? Leurs avants nous prouvaient en quelques occasion qu'ils pouvaient être menaçants ! Il fallait donc beaucoup d'abnégation à nos gros, très solidaires derrière leur capitaine Antoine Bonaz toujours exemplaire, pour ne pas céder à la pression du pack jaune et noir en fin de partie.

En conclusion un match âpre et difficile à négocier où le duel des jeunes et très doués buteurs, Clément Royet et le cadet des Bouvier, tournait à l'avantage du premier. En ce dimanche l'issue de la rencontre tenait à peu de chose mais soyez assuré que nous apprécions particulièrement les résultats et l'esprit dans lequel cette jeune équipe a debuté cette nouvelle saison.

 

Charles JOCTEUR

 

 

Commentaires

DERNIÈRES MISES À JOUR

28/08/2017 : Honneur 'Yohann Rey'

 

+