2 958 969 visites 10 visiteurs

BELLE CÉRÉMONIE MON GUITOU

14 février 2020 - 15:12

Une foule très importante était présente lors des obsèques de Guy !

La grande salle pleine à craquée à laissée dehors des personnes et donc un peu de tristesse est restée sur le perron ce mardi après midi !

Puis tu as fais ton entrée magistrale, comme dans certains coin du quartier Saint Jean !

Et sur un air de funk qui à fait dire à certain  "il a osé" et a donné envie à Tommy de faire 2 ou 3 pas de danse ! puis à la vue de ce cinq de devant un peu particulier, 4 bonhommes poussant un bout de bois avec un maillot numéroté 3  avec ta cabine dessus ! Même les plus costauds d’entre nous ont eu la larme à l’œil.

Tu es passé comme un prince au milieu de  cette haie d’honneur faite par tes compagnons de terrains arborant  sur leurs épaules les couleurs sang et or ! Ils t’ont accompagné jusqu'à la nef  t’entourant d’un demi-cercle protecteur.

Puis vint le temps des hommages qui ont résumés en quelques minutes, une vie de courage d’un papa affectueux et aimant ! D’un compagnon de sport courageux et plein de personnalité !  D’un copain d’une gentillesse extrême avec le cœur sur la main !

Et  trop vite comme un match qui passe trop rapidement il a fallu rentrer !

Dernier sursaut de camaraderie,  le demi cercle "drivé"  par Fifi Renaud, c’est refermé sur toi comme pour te retenir !

Image d’une équipe du stade qui se regroupe et qui scande "stade auto !!!"    Mais ce cri n’est pas sorti. Il est resté dans le cœur de ceux qui le chantent d’habitude.

Enfin tout le monde à défilé pour te remettre une tape d’affection, une fleur ou un mouvement de tète ! Personnellement j’ai posé mes mains sur le bois comme sur tes épaules avant un match, puis ...

L’applaudissement général a salué ta sortie.

Retrouvant la lumière de l’extérieur, nous avons aussi retrouvé des amis de longues dates ; des visages perdus depuis des années, des équipes  et des générations de joueurs ! Des générations de dirigeants, de bénévoles d’amis du club des générations d’adversaires venus ce jour en ami.

Tu sais Gros, c’était presque un moment gai comme tu les aimais !  

Et bien sûr, cela c’est terminé ou cela devait se terminer dans la salle Charles Jocteur 

"Les pompiers ont été lancés" et 2 ou 3 autres chansons ; Christian n’avait pas le cœur à nous faire du Freddy Mercury mais l’ambiance était bonne ! Et tes potes avaient "sacralisé" ta place et t’avais même servit  un coup !

Si on mesure la valeur d’une personne à certains de ces éléments, pas de doute mon Guitou, tu étais aimé et apprécié ; tu es parti accompagné comme un roi.

Alain Tauleigne 

Commentaires